Durant votre périple sur l’île, vous aurez l’occasion de nous rencontrer. Pour avoir un aperçu de notre histoire, de notre vie sur l’île, lisez ceci, chers enfants perdus. Prenez bien nos conseils en compte et tâcher de les retenir...

La Sirène

Je vis dans les fonds de la baie des Sirènes. Nous sommes plusieurs à envoûter l’île avec nos chants harmonieux mais aussi mystérieux. En effet, nos chants ont un pouvoir sur la nature. Nous pouvons provoquer des catastrophes naturelles si quelqu’un ose nous mettre en colère, comme nous pouvons amener le ciel bleu et le soleil si notre humeur est au beau fixe. N’essayez pas de nous jouer un mauvais tour, enfants perdus, vous le regretteriez. D’habitude, je suis une douce sirène et veux du bien à quiconque m’approche. Vous me reconnaitrez à ma longue chevelure blonde ainsi que mon côté « aquatique ». J’ai hâte de vous rencontrer. J’essaierai de vous protéger au mieux dans votre aventure trépidante. Je ne serai sûrement pas la seule à vous le dire, mais plus d’un mystère planent sur cette île... Soyez sur vos gardes !

Le Capitaine James Crochet

Le Capitaine James Crochet est sans aucun doute le plus féroce pirate que l'histoire ait connu. Voguant principalement dans les eaux entourant le pays imaginaire, son immense vaisseau nommé "l'Ours noir" inspire la peur dans le cœur des hommes. Innombrables sont les histoires qui sont transmises de bouche à oreille, contant la cruauté dont ont fait preuve le Capitaine James et sa bande de mécréants au cours de leurs voyages à travers le monde. Les dents noires, jaunes ou manquantes, des barbes si bien fournies qu'on y perdrait un boulet de canon et des cicatrices témoignant des combats menés contre ceux qui se dressent sur leur chemin, voilà à quoi ressemble l'équipage du grand Capitaine Crochet. Le capitaine de ces forbans possède une longue chevelure noire bouclée qu'il coiffe d'un chapeau à plume. Ses yeux sont d'un bleu plus froid que les tréfonds des océans, sur ses épaules repose un long manteau noir et bien sûr à la place de sa main droite se trouve le fameux crochet d'argent. Les chansons disent du Capitaine James Crochet qu'il ne craint rien ni personne, mais nous, les enfants de l'île, nous savons que le grand pirate tremble à l'idée de croiser le crocodile de la baie des Sirènes. Parfois, on entend dans l'estomac de la bête l'horloge volée au capitaine de "l'Ours Noir", qui compte le temps qui passe... le temps qu'il reste à vivre à James Crochet. - Archives des enfants perdus

La petite Pirate Hathi Shorty

En tant que plus petite des pirates, je suis sûrement la plus futée. Mon nom HathiShorty vient de l’anglais, il me vient de ma petite taille. Quand ma famille pirate a remarqué que je ne grandissais pas comme les autres, ils ont décidé de faire de moi leur arme secrète. Avec mon charme et ma petite taille, j’arrive à apprivoiser les autres bateaux. Grâce à moi, ma famille est réputée pour ses attaques, nous sommes les plus dangereux autour de l’île. Alors faites bien attention si vous croisez notre bateau !

Le magicien AlaKaazam

Depuis longtemps, loin de la population de l'île, je vis seul au sommet de la plus haute montagne du pays : le Mont Kaarest. Je représente toute la sagesse et les connaissances existantes depuis des centaines d'années car oui, je suis âgé de 729 ans et demi. Vous pourrez me reconnaître, si vous vous aventurez sur mon territoire (ma foi, fort périlleux), grâce à la présence de ma barbe blanche et soyeuse qui forme toutes les neiges éternelles que vous pourrez apercevoir. Je suis également un expert en tout ce qui concerne la magie de près ou de loin. Effectivement, le contrôle des éléments fait partie de mon quotidien comme la télékinésie (contrôler les objets à distance) et encore d'autres anciens pouvoirs. Je vous promets de vous porter mon aide si vous le méritez. Je vous conseille de faire bonne impression lors de notre première rencontre car je ne peux utiliser mes capacités que pour ce que je juge être de bonnes raisons. Dans le cas contraire, vous serez responsables d'une perte de temps impardonnable et vous subirez ma colère, qui se traduira par des tornades, des tsunamis ou encore des éruptions volcaniques. Sur ce, soyez prêts, je vous attends...

Mysa-nuage-pâle

Petite indienne du village Trek, je suis connue pour mon côté bisounours et ma force légendaire. J'aime me balader dans les larges plaines de ma tribu et rêvasser pendant des heures, réfléchissant à la vie... Avec mon papa, EnriK-étoile-spock, nous aimons faire des bons plats pour notre village et passons notre temps libre à jouer aux cartes. Mais attention les enfants perdus, ce sont des cartes MAGIQUES qui me permettent d’invoquer les esprits des plaines et des forêts. Un sacré avantage pour me tirer de situations dangereuses. "Mysa-nuage-pâle (ce nom m'a été donné à ma naissance) aime beaucoup les câlins", c'est que les jeunes du village disent de moi. Mais ce que j'aime par dessus tout, c’est caresser mon chat, Ben-orange-tigré. Nous nous aimons énormément et c’est d’ailleurs très particulier car je suis la seule personne au monde à pouvoir caresser ce chat. Malheur à celui qui essaie ! Je m'en sers comme d'une force, quand la force physique vient à me manquer. Je vis sur cette magnifique île depuis ma plus tendre enfance, je connais donc les recoins précieux et les côtés dangereux. J'espère pouvoir vous être utile, vous guider sur votre chemin et partager avec vous des moments agréables. "Ne coupe pas les ficelles quand tu pourrais défaire les nœuds", proverbe indien que mon arrière grand-mère m'a transmis et que je vous invite à retenir. A très vite mes petits.

L’ombre de Peter

Pssst, approchez ! Pas si vite… Doucement, voilà… Il ne faut pas parler trop fort, j’essaie d’échapper à Peter. L’avez-vous vu ? Non ? Me voilà rassurée… Non, restez-là ! N’ayez crainte ! Je suis toute sombre, vous ne me voyez pas bien ? C’est normal, je ne suis qu’une ombre. L’ombre de Peter. Vous auriez pu me reconnaître. Bien qu’on ne distingue pas le vert de mon costume dans l’ombre, on peut entrevoir mon chapeau pointu assorti d’une plume. Pourquoi je me cache ? Parce que Peter me recherche. C’est souvent moi qui l’entraine en dehors du pays imaginaire. Il est bien obligé de venir me chercher. Mais… vous ne connaissez pas encore le pays imaginaire ? Non, non, bien sûr que non. Pourtant, montrez-vous de plus près… Mais oui, vous êtes bien des enfants, il n’y a pas d’adulte parmi vous. Très bien, alors suivez-moi, je vais vous conduire à Neverland, le pays imaginaire, celui des enfants perdus. Mais surtout, n’en parlez à aucune grande personne. Peter Pan serait furieux…

La fée Clochette

J'habite dans une île imaginaire où tous les rêves d'enfants deviennent possibles. Ma petite taille me permet d'habiter une niche décorée avec goût. Vous me reconnaîtrez facilement: mes longs cheveux blonds sont rassemblés en un chignon. Je porte une robe verte scintillante comme seules en fabriquent les fées. Des petites ailes translucides me permettent de me déplacer. Partout, j'emporte mon attribut favori, ma baguette magique. Je suis mobile, rapide et volatile. Discrètement, je me faufile partout; je surprends les chants des sirènes, les menaces du Capitaine Crochet, les espoirs de Peter Pan... Par ma poudre magique étincelante, j'ai la possibilité de vous faire voler et de vous accompagner dans notre aventure. En secret, j'aime Peter Pan. Ne vous en approchez pas. Je pourrais devenir jalouse voire même méchante. Ne vous fiez pas à mes boucles blondes, elles ne reflètent que la face positive de ma personnalité.

L’Homme des Bois

Une île, qu’est-ce qui fait cette île ? L’île apparait par son façonnement, sa domestication. L’île n’est rien sans les lieux qu’elle abrite, sans la grotte du magicien ou le tipi de l’indien. Mais ceux-ci existent par les chemins qui les lient, créant un réseau, faisant d’un amas de cailloux et de bois cette île que nous chérissons tant. Magie, pouvoir, or et argent … On peut dire ce qu’on veut, mais rien ne pourra concurrencer avec le métal d’une hache, qu’il s’agisse de se frayer un chemin à travers la forêt, de construire un pont ou même de se défendre. La hache est mon objet de prédilection, je ne m’en sépare jamais. Je ne me préoccupe pas du passé, mais bien du futur de notre chère île. Quelle que soit la raison pour laquelle vous avez besoin de moi, n’hésitez pas à venir me trouver, le chemin sinueux entre les arbres de notre forêt vous mènera rapidement jusqu’à ma demeure.